Accueil Religion

Pâque et Pâques: l’important n’est pas d’y croire, mais de se retrouver

La sécularisation de nos sociétés n’a pas éteint les fêtes pascales. Elles restent un moment de retrouvailles et de partage de la table. Et parfois de trêve, en dépit des conflits qui ensanglantent la planète.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

Célébrer Pâque(s), c’est, au sens historique, d’abord fêter le printemps. Les cérémonies religieuses et les festivités qui réunissent juifs et/ou chrétiens plongent en réalité leurs racines dans d’anciennes cultures antiques où se bousculaient prêtres et prêtresses. La renaissance de la nature faisait alors l’objet de dons aux divinités. Juifs et chrétiens ont ainsi récupéré cet héritage païen pour lui donner une signification qui cadre avec leur histoire propre et avec leurs prescrits religieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par deghelt Rudi, samedi 16 avril 2022, 19:59

    "L'important n'est pas d'y croire". Pourquoi cette imbécilité dans votre titre. Si c'était une autre religion, vous fermeriez votre bouche.

  • Posté par Draye Jean-Pierre, samedi 16 avril 2022, 22:59

    En effet, vous avez raison, le soir est vraiment devenu un merdia hors catégorie. Avant il y avait des journalistes, puis nous avons eu droit à des journaleux, puis à des journaloppes, et maintenant à des putes à clics

Aussi en Religion

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs