Accueil Opinions Éditos

La véritable urgence? Intégrer les réfugiés

Theo Francken est un animal politique rusé. Dans le dossier de l'accueil des migrants, il se profile comme un secrétaire d’Etat humain et correct. L’édito de Véronique Lamquin.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Theo Francken est un animal politique rusé. Il avait déboulé rue de la Loi précédé d’une image intransigeante, dure, pour ne pas dire plus. Et le voilà qu’il se profile, dans le dossier de l’accueil des migrants, comme un secrétaire d’Etat humain et correct. Bien aidé, il est vrai, par le PS… Rudy Demotte tente la carte Nimby ? Theo Francken rappelle l’obligation légale et (surtout) morale à l’égard des demandeurs d’asile. Et le CD&V appuie, par la voix de Servais Verherstraeten, qui exhorte chacun, à son niveau de responsabilité, à travailler à l’adhésion des citoyens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs