Accueil Économie Mobilité

Le bikepacking: le vélo comme moyen de très longues traversées

Cyclistes ébouriffés pour certains, les bikepackers revendiquent surtout une filiation avec l’« aventure », brandissant leur autonomie comme le bien le plus précieux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Le bikepacking devrait connaître en 2022 une nouvelle saison pleine. Les groupes spécialisés sur les réseaux sociaux grouillent déjà de mille projets de voyages plus longs et plus insolites les uns que les autres. Celles et ceux qui prendront la route cet été y dévoilent leurs itinéraires, y prennent des conseils quant au matériel à emporter et vérifient, autant que faire se peut, qu’ils ne s’engagent pas dans de bourbeuses galères.

Le bikepacking, c’est-à-dire – si l’on voulait tenter de définir le terme – cette nouvelle pratique qui consiste à voyager en vélo sur de longues, très longues, interminables distances en évitant de surcharger sa monture. Autrement dit, en excluant le plus souvent d’y monter un porte-bagages et de l’assommer d’équipements de confort. Quelques sacoches accrochées au vélo sont censées faire l’affaire avec dedans tout au plus une tente, des habits contre la pluie, du matériel de réparation et un peu de nourriture. Léger, quoi !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs