Accueil Culture Livres

Jean-François Moyersoen, l’homme de confiance de Franquin: «Gaston est un héros intouchable!»

Jean-François Moyersoen est l’homme de confiance à qui André Franquin avait cédé les droits de Gaston Lagaffe. Dans un entretien exclusif, il nous affirme que le retour du héros décidé par Dupuis est une boulette que l’auteur aurait catégoriquement refusé de publier.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 4 min

Fondateur de Marsu Productions, l’éditeur Jean-François Moyersoen a lancé avec André Franquin les aventures du Marsupilami, avant de racheter à l’auteur, en 1992, les droits d’exploitation de Gaston Lagaffe. Après le décès de Franquin, en 1997, Jean-François Moyersoen a coproduit une série de « bandes dessinées animées » de Gaston pour France 3. Il a aussi imaginé la spin-off des gags de Gastoon, le petit-neveu de Lagaffe, et produit Le monde de Franquin, la plus vaste exposition jamais consacrée au maître de la boulette.

Aujourd’hui, Jean-François Moyersoen ne cache pas sa stupéfaction devant l’annonce de la reprise du personnage de Gaston Lagaffe par un autre dessinateur. Il nous confie que le retour de Lagaffe est totalement contraire à la volonté de son créateur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Zerrouk Badiaa, lundi 18 avril 2022, 1:55

    C'est vrai que le Gastoon chez Marsu Productions de Moyersoen, c'était dans le plus grand respect de Franquin.

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 16 avril 2022, 8:00

    Personne n'est inégalable mais chacun est unique. Tout le monde le sait. S'agissant de nouvelles aventures, le plagiat ne me paraît pas établi. N'y avait-il pas un moyen plus sur d'empêcher la survie de Gaston que des confidences à ses proches ?

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 16 avril 2022, 0:03

    Bientôt ils nous vendront du Botticelli ou du Monet. Et des imbéciles diront que c'est le progrès. ...Si ce Delaf a du talent, il devrait l'utiliser à créer, pas à plagier. Aah!... mais c'est dur de se faire connaître, et ça rapporte moins que de profiter de la réputation d'un autre !

  • Posté par collin liliane, vendredi 15 avril 2022, 23:18

    Impossible d'égaler Franquin. Mais bon, Dupuis pourra toujours se faire du fric avec des lecteurs peu exigeants.

  • Posté par Vanloo , vendredi 15 avril 2022, 20:53

    Toujours la vision passéiste et dogmatique

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs