Accueil Police et justice

Librairie, musée, spectacles... comment le palais de justice pourrait se réinventer

Cette candidate à l’élection pour le bâtonnat du barreau de Bruxelles veut ouvrir le débat sur le rapatriement de tous les tribunaux dans le palais de justice. Elle souhaite aussi qu’on y introduise des fonctionnalités mixtes. Dans son monde idéal, des spectacles, une librairie, un musée ou un restaurant y trouveraient ainsi leur place.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les commentaires grinçants sur l’état du palais de justice, sur les champignons qui infectent ses caves et sur ses morceaux de plafond qui s’effondrent dans ses bureaux, font pratiquement autant partie du patrimoine belge que les échafaudages qui balafrent la façade. Un état de fait que ne veut se résoudre à accepter Isabelle Ekierman. Cette avocate bruxelloise spécialisée en droit immobilier, qui a la particularité de cumuler ce métier avec celui d’architecte, entend bien se servir de la plateforme que lui offre l’élection à laquelle elle participe en vue de briguer le bâtonnat du barreau francophone de Bruxelles – un titre pour lequel elle concourt face à Benoît Lemal et Marie Dupont ; le résultat sera connu en juin – pour mettre à l’agenda l’avenir de cet emblème belge convalescent dont l’état, dit-elle, la rend malade.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Police et justice

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs