Accueil

L'entreprise Karl Hugo à Amblève investit 16 millions d'euros en huit ans (2)

La société Karl Hugo, implantée à Amblève depuis 1970, a investi 16 millions d'euros en huit ans. Spécialiste en génie mécanique, l'entreprise conçoit et construit des machines industrielles sur mesure. Parmi ses clients, on compte de nombreuses multinationales actives dans la médecine - avec des accélérateurs de particules - le nucléaire, la verrerie, la chimie, etc.
Temps de lecture: 2 min

"Notre principal atout est d'imaginer puis de concevoir une machine pouvant répondre aux attentes des clients. Contrairement aux grands intégrateurs, nous ne produisons rien de standard. Tout est sur mesure", a expliqué Bernd Hugo, lors d'une conférence de presse.

Les deux frères, Stephan et Bernd Hugo ont succédé à leurs parents et sont à la tête d'une équipe de 55 personnes. Ces huit dernières années, 16 millions d'euros ont été investis. "Les premiers investissements ont été réalisés en 2013 avec notamment de nouveaux vestiaires et une nouvelle cantine. L'objectif était d'améliorer le confort et le bien-être au travail de notre personnel", insiste le patron. Une seconde phase d'investissements, à hauteur de 9 millions d'euros, a été réalisée pour l'acquisition de nouvelles machines.

"C'est important que nos travailleurs se sentent bien. La moyenne d'âge est de 36 ans et l'ancienneté moyenne de 14 ans. 76% de nos effectifs ont démarré leur carrière chez Karl Hugo", détaille Bernd Hugo qui souligne le caractère familial de l'entreprise qui, en 2021, avait un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros. 

Aujourd'hui Karl Hugo, comme de nombreuses autres entreprises, est confronté à un manque de main d'oeuvre qualifiée. C'est dans ce cadre qu'une journée dédiée au futur du secteur du métal est organisée le 22 mai. 

"On souhaite sensibiliser les jeunes et surtout leurs parents au potentiel de ces métiers techniques et les filières techniques qui sont souvent un second choix. Lors de cette journée, les jeunes pourront découvrir les différents métiers que nous proposons, mais aussi d'autres entreprises de la région actives dans le secteur. Des écoles, des hautes écoles ainsi que des universités belges et allemandes seront aussi représentées."

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une