Accueil Économie Consommation

Inflation: les Belges freinent leurs dépenses

L’inflation, principalement des produits énergétiques, pèse sur le budget des Belges. Ceux-ci ont commencé à se serrer la ceinture. Alimentation et produits durables en pâtissent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Une pandémie pas vraiment achevée, des factures de gaz et d’électricité historiquement élevées, des prix à la pompe insensés, un conflit en Ukraine qui génère de l’instabilité… Il n’en fallait pas tant pour plomber le pouvoir d’achat des ménages. Pensez donc : l’inflation se situait à 8,31 % le mois dernier, soit son niveau le plus haut depuis mars 1983. On ne s’étonnera donc guère de voir les Belges, dont le budget mensuel n’est pas extensible, réduire leurs dépenses. Des chiffres ? « La consommation des ménages avait déjà chuté à la fin de 2021 et les prévisions de mars tablent sur une croissance très modeste au premier semestre de 2022, avec une nouvelle contraction, certes limitée, au deuxième trimestre », indique la Banque nationale de Belgique (BNB) soulignant l’effet retard des mesures de soutien gouvernementales au pouvoir d’achat. « Au total et par rapport aux projections d’automne, la consommation des ménages a été revue à la baisse de 1,8 point de pourcentage en 2022 ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 28 avril 2022, 8:20

    Il est redevenu très intéressant de faire ses courses du mois en France. Juste deux exemples : les croquettes pour chien Purina sont à 10€ chez nous contre 5€ en France et les yaourts sont 30% moins chers. Je ne parle pas du vin ou de l'eau, surtaxés chez nous qui n'avons même pas le courage de l'annoncer sur les emballages.

  • Posté par Fonder Daniel, dimanche 24 avril 2022, 12:17

    Cet article présente une très mauvaise analyse. La seule preuve est l’inflation qui pour certains produits n’est pas liée à la guerre ou aux produits pétroliers, mais par la consommation. La seule vérité est que la crise a assez profondément changé notre manière de consommer et surtout nos envies. J’en retiens que le consommateur remet à plat sa manière d’acheter, ses choix sont plus personnels, il a eu le temps de réfléchir, qualité/prix deviennent un critère, … la pub … on commence à comprendre et beaucoup à la zapper … y compris les articles complaisants de la presse ….

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 28 avril 2022, 8:15

    Je doute que la populace qui part 3 fois en vacances en avion chaque année et qui se distrait dans les centres commerciaux raisonne comme vous. Ce sont les premiers à se plaindre de fins de mois difficiles et j'en connais.

  • Posté par curto calogero, vendredi 22 avril 2022, 18:52

    Les Belges deviennent plus rationnelle, ils tourne le dos à la société de consommation, retour aux fêtes entre amis.

  • Posté par Lietard Rudy, vendredi 22 avril 2022, 5:09

    Concernant les achats en magasin je n'ai pas changé. Par contre fini les restos et bistrots, c'est beaucoup moins cher chez soi.

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs