Accueil Société

Affaire Sanda Dia: au procès des «Reuzegommers», les premiers remords des organisateurs du baptême mortel

Plusieurs membres du cercle Reuzegom, qui a organisé le baptême au cours duquel l’étudiant de 20 ans a perdu la vie en décembre 2018, se sont déjà exprimés au cours de la première journée de ce procès très attendu.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un procès retentissant et particulièrement attendu s’ouvrait ce vendredi à Hasselt, à savoir celui de 18 membres du cercle Reuzegom, poursuivis pour leur responsabilité présumée dans la mort de Sanda Dia, jeune étudiant de 20 ans dont la vie s’est arrêtée en décembre 2018 à l’issue d’un baptême. Après une première nuit d’épreuves à Leuven, il avait été emmené près d’Anvers avec deux autres « bleus » et forcé de s’asseoir à l’intérieur d’un trou glacial qu’il avait lui-même dû creuser dans la terre. Sur place il avait notamment été forcé d’ingérer une quantité importante de sauce de poisson. Malgré sa perte de connaissance, il avait fallu plus d’une heure et demie pour qu’il ne soit envoyé à l’hôpital, où les médecins ont dû constater que sa température corporelle était déjà descendue à 27 degrés. Il est décédé deux jours plus tard.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs