Accueil Culture Livres

Les carnets intimes d’une meurtrière

Vendue comme un « thriller pétri d’humour noir », cette histoire de famille ne manque pas d’humour mais cache une intrigue bien plus tordue qu’il y paraît.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Bella Mackie est une nouvelle venue dans le polar. Pourtant, si on en croit sa bio, elle se passionne pour les histoires criminelles depuis l’enfance. Adulte, elle est devenue journaliste pour The Guardian et collabore à Vogue et Vice. Son premier livre n’avait pas grand-chose en commun avec la littérature policière puisqu’elle y expliquait comment la course à pied avait changé sa vie.

Autant dire qu’on ouvre son roman avec quelques préjugés d’autant que la manière dont il est vendu semble vouloir l’enfermer dans un personnage du genre rédactrice/influenceuse pour magazine féminin sur papier glacé.

Pourtant, on plonge rapidement dans ce récit où Grace, jeune anglaise de vingt-huit ans, raconte son parcours tandis qu’elle croupit en prison dans l’attente de son procès pour meurtre. Des meurtres, elle en a commis. Et bien plus qu’un. Par contre, celui dont on l’accuse, elle n’y est vraiment pour rien. Ironie du destin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs