Accueil La Une Économie

La fierté retrouvée du site d’UCB à Braine-l’Alleud

Ce site de recherche et de production a connu un gros passage à vide. Pour la première fois depuis 16 ans, un médicament qu’il a inventé arrive en pharmacie

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Seize ans. Cela fait 16 ans que le site historique de l’entreprise pharmaceutique UCB à Braine-l’Alleud n’avait plus mis un médicament sur le marché. On comprend pourquoi l’arrivée cette semaine dans toutes les pharmacies américaines du Briviact, le nouvel antiépileptique du groupe – inventé, développé et produit à Braine – a été vécue comme un véritable événement sur ce site qui emploie 1.500 personnes. Dans quelques années, quand les ventes du médicament auront atteint leur rythme de croisière, 9 tonnes de principes actifs seront produites chaque année à Braine en vue de fabriquer le médicament pour 40 pays différents. En Europe, il est déjà distribué en Angleterre, en Allemagne et au Danemark. La Belgique suivra l’année prochaine. Le Briviact fait partie d’une nouvelle vague de médicaments qui doit assurer la croissance d’UCB à partir de 2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs