Accueil Sports Cyclisme Route

Liège-Bastogne-Liège: le suspense est à son comble

Les coureurs du peloton se donnent rendez-vous ce matin pour disputer la 108e édition de Liège-Bastogne-Liège, une Doyenne qui s’annonce aussi spectaculaire qu’indécise…

Temps de lecture: 3 min

Que le temps passe vite. Ce dimanche 24 avril, il est déjà l’heure de disputer le quatrième monument de la saison qui vient conclure en beauté les « classiques du printemps ».

Tout a commencé le 26 février dernier avec le week-end d’ouverture belge au Circuit Het Nieuwsblad, remporté par un certain Wout van Aert. Le champion de Belgique, justement, sera bien présent sur le Quai des Ardennes pour participer à sa première Doyenne. Perturbé par le coronavirus, le coureur de la Jumbo-Visma a fait forte impression la semaine dernière à Paris-Roubaix et pourrait jouer les trouble-fête dans la Cité ardente. En l’absence de son leader, et lauréat de l’épreuve en 2020 Primoz Roglic, van Aert sera logiquement la tête d’affiche de la formation néerlandaise, accompagné de Tiesj Benoot et Jonas Vingegaard.

Cet après-midi, ils sont nombreux à pouvoir espérer monter sur la plus haute marche du podium. Si certains noms se détachaient plus que d’autres avant la course, le forfait du Slovène Tadej Pogacar vient redistribuer toutes les cartes. Endeuillé, le double vainqueur du Tour de France a vu sa compagne, Urska Zigart, perdre sa mère.

Pogacar, le grand absent

Tenant du titre, « Pogi » faisait partie des favoris à sa propre succession, malgré sa performance en terre hutoise mercredi. Au rupteur à 200 mètres de la ligne d’arrivée, le voir craquer dans une côte est assez rare pour être souligné.

En son absence, Julian Alaphilippe fait-il office de grand favori ? Avec une belle 4e place à Huy compte tenu de son début de saison mitigé, la course ne se résumera toutefois pas qu’au champion du monde, bien au contraire. Deux fois deuxième, une fois quatrième, le coureur français tourne d’ailleurs autour du monument depuis 7 ans. Pour s’imposer une première fois à Liège, il devra faire face à de nombreux opposants.

La der de Gilbert

Dylan Teuns, selon ses dires, n’a jamais eu de telles jambes au printemps et arrive en grande confiance après sa victoire sur la Flèche. Vlasov, van Aert, Evenepoel, Mohoric ou encore Valverde font aussi office d’outsiders.

Cette 108e édition sera aussi la dernière pour deux géants du peloton. À 39 ans, Philippe Gilbert a décidé de ranger son vélo à la fin de la saison. Véritable légende du cyclisme belge, le natif de Verviers a connu de nombreux succès dans sa carrière, dont Liège-Bastogne-Liège en 2011 lors d’une saison complètement folle pour le coureur de la Lotto. Il sera une dernière fois encouragé chaleureusement dans la côte de la Redoute, ou son fan-club a l’habitude de se donner rendez-vous chaque année.

Autre acteur incontournable de la Doyenne, Alejandro Valverde vivra lui aussi son dernier monument ardennais. Avec 4 victoires au compteur entre 2006 et 2017, l’Espagnol laissera quoi qu’il arrive une trace historique dans la course liégeoise. Deuxième au mur de Huy mercredi, il fait partie des candidats potentiels à la victoire et pourrait ainsi égaler le record d’un certain Eddy Merckx avec 5 succès.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb