Accueil Société

Les nouveaux barons verts et rouges

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les voilà donc les nouveaux barons verts et rouges ? Les nouveaux petits chefs qui bloquent le pays depuis des semaines, se moquant de la rage flamande, s’asseyant sur l’exaspération d’une partie des francophones ? La voilà donc la bande des six qui semble avoir pris le pouvoir, débordé les Goblet et autres Ska, ceux qu’on dit chauffé par le PTB ?

Depuis quelques semaines, ces nouveaux visages se sont imposé, composant un nouveau «  who’s who  » syndical au sud du pays, dont les médias flamands et francophones ont eu vite fait de garnir leurs plateaux télévisés, leurs sites, et leurs colonnes papier. Het Laatste Nieuws consacrait ainsi les interviews politiques le week end dernier à Michel Jacobs de la CGSP prisons et Raoul Hedebouw, le porte parole du PTB : une page pour l’un, une page pour l’autre, introspectant ces deux nouveaux diables gauchistes sortis de la boîte wallone.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs