Accueil Opinions Cartes blanches

Lettre ouverte au Brussel’s Short Film Festival: «Ne normalisez pas l’apartheid israélien!»

Un collectif de signataires exprime son opposition face à la participation de l’ambassade israélienne à l’organisation de cette édition du Brussels Short Festival.

Carte blanche - Temps de lecture: 2 min

A l’attention de la direction du Brussels short festival.

Artistes et acteurs de la société civile, nous nous opposons vigoureusement à la participation de l’ambassade israélienne à l’organisation de l’édition 2022 du Brussels Short Film Festival (BSFF). Nous estimons en effet que ce partenariat avec un pays maintes fois épinglé par les défenseurs des droits humains pour sa pratique de l’apartheid contre le peuple palestinien revient à cautionner celle-ci.

L’apartheid est un système de domination et d’oppression d’un groupe racial par un autre, institutionnalisé à travers des lois, des politiques et des pratiques discriminatoires. Son interdiction est absolue, et la communauté et la société civile internationale a le devoir d’en empêcher la perpétration.

Le 1er février dernier, Amnesty International publiait un rapport accablant attestant de la réalité de la pratique de l’apartheid par Israël. Il fait suite à de nombreuses autres prises de positions d’organisations mondialement reconnues pour leur défense inconditionnelle des droits humains (dont la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) et Human Rights Watch) parvenant aux mêmes conclusions. Toutes attestent de la volonté de soumettre la population palestinienne au groupe juif israélien, comme jadis les populations non blanche aux Afrikaners dans le régime ségrégationniste sud-africain.

Dans ce contexte, tout partenariat, fût-il purement culturel, avec un pays coupable de crimes contre l’humanité contribue à jeter le voile sur ceux-ci, et donc à normaliser la politique d’oppression systématique des droits des Palestiniens. Ils ne peuvent que contribuer à renforcer le caractère répressif et inhumain du gouvernement israélien contre les Palestiniens, encore constaté ces derniers jours sur le terrain avec la répression contre les fidèles sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est (plusieurs centaines de blessés et d’arrestations) et le bouclage de la Cisjordanie qui constitue un véritable châtiment collectif contre les civiles. En notre âme et conscience, nous ne pouvons l’accepter.

Nous vous demandons dès lors de mettre fin à ce partenariat avec l’ambassade israélienne, qui apparaît incompatible avec le combat pour la justice et l’universalité des droits auxquels nous vous savons attachés.

*Hany Abu Assad, Tom Adjib, Yaël André, Raed Andoni, Geoff Arbourne, Adam Bakri, Saleh Bakri, Pauline Beugnies, Gwenaël Breës, Julie Christie, Vinciane Despret, Thomas de Thier, Laurent d’Ursel, Mahdi Fleifel, Jean-François Gava, Annemarie Jacir, Michel Khleifi, Nael Khleifi, Paul Laverty, Mike Leigh, Guillaume Lion, Ken Loach, Miriam Margolyes, Farah Nabulsi, Mark Ruffalo, Lisa Sallustio, Eyal Sivan, Robyn Slovo, Mara Taquin, Mohanad Yaqubi

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Druide David, mercredi 27 avril 2022, 0:14

    Que l'ensemble des signataires de cette malhonnête carte blanche se torchent le cul avec.... L'islamo gauchisme a un bel avenir au Soir! Votre propagande de la richesse du multiculturel ne fonctionne plus... Les gens ne sont pas débiles, ils se promènent à Bruxelles entre autre et ouvrent simplement leurs yeux.... Le Soir est il financé par le Hezbollah, le Hamas ou l'Arabie Saoudite?

  • Posté par Naeije Robert, mardi 26 avril 2022, 18:33

    Demarche « BDS », mouvement moultes fois condamne pour ses fondements anti-semites. Pendant ce temps, on censure Conner Rousseau. Le Soir deviendrait-il islamo-gauchiste?

  • Posté par Grunchard Francis, mardi 26 avril 2022, 22:03

    Il l’a toujours été !

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une