Accueil Environnement

Le monde doit calmer sa soif de sable

Le sable que nous exploitons toujours plus n’est pas renouvelable. Son extraction pose des problèmes environnementaux et sociaux. Il est temps de se modérer, dit l’ONU.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

C’est, après l’eau, la deuxième ressource la plus exploitée sur la planète ; mais l’extraction du sable et ses conséquences sont l’objet de bien moins d’attentions. Pourtant, alertent les Nations unies ce mardi, l’usage que nous en faisons nous mène droit dans le mur. Il est temps de reconnaître ces milliards de petits grains comme une ressource stratégique à mieux connaître, à exploiter de manière plus respectueuse et à préserver, dit un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dufays Denise, mercredi 27 avril 2022, 9:25

    Jusqu'ici, tout va bien...

Aussi en Environnement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs