Accueil

Les enfants déportés d’Izieu

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Située dans le département de l’Ain, à 90 kilomètres de Lyon, la Maison d’Izieu fut ouverte durant la Seconde guerre mondiale par Sabine et Miron Zlatin. Le couple, investi dans le sauvetage d’enfants juifs, a accueilli entre mai 1943 et avril 1944 plus d’une centaine de jeunes afin de les soustraire aux persécutions antisémites. La maison se voulait un lieu de passage avant que les enfants puissent rejoindre leur famille.

A l’époque, le village d’Izieu est situé en zone d’occupation italienne où les autorités appliquent une politique de bienveillance à l’égard des juifs. Les huit départements situés sur la rive gauche du Rhône, de la Haute-Savoie à la Corse deviennent une aire de refuge. L’installation dans la colonie se fait même en toute légalité avec le soutien de la sous-préfecture de Belley. Les enfants d’Izieu vivent ostensiblement dans, ce qui semble être, un havre de paix. Les habitants du village sont au courant de leur présence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs