Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Vous avez de ces mots: les langues se cachent-elles pour mourir?

Y aurait-il un cimetière des langues, où gisent les idiomes balayés par la mondialisation ?

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Une lectrice m’a récemment appris que le yagan, langue amérindienne pratiquée naguère dans certaines régions de l’Argentine et du Chili, a disparu le mercredi 16 février dernier avec la mort de la dernière personne qui le parlait, Cristina Calderon.

En réalité, une langue pratiquée par un seul locuteur n’en est déjà plus une : son rôle de vecteur de communication n’est rempli que si l’échange repose sur plusieurs partenaires. Certes, Madame Calderon a pu quelque temps converser in petto, avec elle-même, mais cet exercice a ses limites : il n’est plus question d’une langue vivante, ciment de la cohésion sociale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs