Accueil Culture

Les cuivres, c’est punk!

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Des Roms au talent « miraculeux » comme l’appelle Goran Bregović, on en verra au coeur de Bruxelles, et ce sera de feu à en juger par l’avant-goût que nous en offre en cette fin mars Bojan Krstic à Vladicin Han, une bourgade du sud de la Serbie, entre Bulgarie, Kosovo et Macédoine. Dans le haut de cette ville où le centre culturel est un projet de l’Union européenne, les ruelles sont du genre défoncées, mais quand Bojan, vainqueur à plusieurs reprises de l’incontournable et réputé festival de Guča, s’y met sur sa terrasse avec son groupe, les cuivres en folie transforment les lieux en décor de film. Fiesta ! Et ça ne traîne pas : les voisins s’installent sur leur pas de porte, les bouteilles de bière sortent des bacs et le rakija d’un gros bidon en plastique. Plus tard, pour les visiteurs que nous sommes, il y aura même les incontournables cevapcici, les petits rouleaux de viande hachée. Masar Kadriev et son groupe sont là également, assurant les mélodies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs