Accueil Monde Union européenne

Union européenne: Paolo Gentiloni veut encourager les investissements publics ciblés

Le commissaire à l’Economie veut éviter de répéter les erreurs commises après la crise financière, lorsque les investissements publics s’étaient taris. Et de pointer les ambitions en matière d’énergie ou de défense.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

L’Atomium ne bénéficiera pas du plan de relance européen (NextGenEU), il n’en a d’ailleurs pas besoin. Mais c’est dans sa plus haute sphère que l’épure belge a eu droit à sa première évaluation (après douze mois tout pile). L’occasion, pour Paolo Gentiloni, commissaire à l’Economie, de découvrir l’endroit, mais, surtout d’y voir un exemple inspirant pour NextGenEU. « Conçu comme instrument temporaire. Comme l’Atomium. Mais s’il séduit, on pourrait le garder. En tout cas le réutiliser ».

Faut-il donc lancer un nouvel instrument européen, pour assumer les dépenses liées à la guerre et financer les investissements en matière de défense ou d’énergie ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs