Accueil Société

Florence Aubenas: «Le journalisme a des angles morts effrayants»

Grande reporter, Florence Aubenas n’a cessé de plonger dans les zones de guerre ou « la France d’en bas ». Elle nous livre sa façon de vivre le métier de journaliste, ses bagages posés pour quelques jours en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

A peine revenue d’Ukraine, elle s’apprête déjà à y repartir. Entre deux voyages, Florence Aubenas, la journaliste au Monde et grande reporter française, est de passage en Belgique, où elle a grandi, pour recevoir le titre de docteure Honoris Causa de l’UCLouvain. L’autrice de La Méprise : l’affaire d’Outreau , Le Quai de Ouistreham , En France et L’inconnu de la poste n’hésite jamais à rendre compte des réalités sociales méconnues, passant sa vie sur le terrain, sonnant à toutes les portes, pratiquant le journalisme d’immersion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 30 avril 2022, 7:33

    Un régal.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs