Accueil Sports Autres sports Judo

Euro de judo: Casse et Chouchi sur le podium mais pas à la place dont ils rêvaient

Les deux leaders belges à l’Euro de Sofia ont fini respectivement 2e et 3e de la catégorie des moins de 81 kg. Le titre est allé au Géorgien Grigalashvili.

Temps de lecture: 3 min

Matthias Casse, le nº 1 mondial de la catégorie des moins de 81 kg, n’est pas parvenu à décrocher le deuxième titre européen, après celui de 2019, qu’il était venu chercher à Sofia, ce samedi. L’Anversois, visiblement pas encore à son meilleur niveau, s’est lourdement incliné en finale face au Géorgien Tato Grigalashvili (IJF 2), qu’il avait pourtant battu lors de leurs deux dernières confrontations, l’an dernier, en finale des Mondiaux de Budapest et aux Jeux de Tokyo.

Casse n’a jamais été dans le coup dans ce combat que son fougueux adversaire de 22 ans avait attaqué à fond les manettes. Après un peu plus de deux minutes, il avait déjà écopé de deux avertissements pour manque de combativité. Après 2min45, Grigalashvili a placé un magnifique mouvement d’épaule auquel le Belge, qui allait recevoir une troisième sanction synonyme d’exclusion, n’a pu répondre.

À l’exception de sa demi-finale face à l’Ukrainien Manukian (38) remportée sur étranglement dans le temps additionnel, Casse a eu du mal à imposer son judo tout au long de la journée. Il a chaque fois dû attendre le golden score et trois pénalités infligées à ses premiers adversaires, le Britannique McWatt (107), le Slovaque Barto (109) et l’Espagnol Urquiza Solana (33), pour franchir les différentes étapes de son parcours.

Mais sa médaille d’argent confirme cependant sa régularité au plus haut niveau puisqu’il s’agit de sa quatrième breloque continentale après l’or de Minsk (2019), l’argent de Lisbonne (2021) et le bronze de Prague (2020) alors qu’il n’a toujours que 25 ans. Quatre médailles qu’il faut ajouter à celle de bronze aux JO de Tokyo (2021) et aux deux médailles mondiales de 2019 (argent) et de 2021 (or).

Sami Chouchi (IJF 6), lui, dans un style plus spectaculaire, est monté sur la troisième marche du podium. Le Bruxellois, après deux bons tours de chauffe contre le Polonais Marcinkiewicz (172) et le Serbe Madzarevic (283), ne s’est avoué vaincu qu’en quarts de finale face à Manukian (ippon). Mais il s’est ensuite bien repris en repêchage contre Urquiza Solana (ippon en 1min34) et dans le combat pour la 3e place contre l’Ukrainien Krichach (62). Pour lui, il s’agit d’une deuxième médaille européenne après l’argent conquis en 2018 à Tel Aviv et sur la forme qu’il a affichée, il aurait sans doute pu aller plus haut. Surtout si sa préparation finale n’avait pas été perturbée avec l’arrivée tardive de ses bagages la veille de la compétition, juste après la pesée…

Côté féminin, en moins de 70 kg, Gabriella Willems (IJF 46), qui effectuait son retour une bonne année après s’être déchiré le ligament croisé antérieur du genou, la journée a été moins longue mais pas forcément moins instructive. La Liégeoise l’a entamée en dominant nettement la Hongroise Gercsak (30) avant de s’incliner face à la Néerlandaise van Dijke (2), la future médaillée d’argent de la catégorie. Une rentrée plus qu’honnête.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Judo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb