Accueil Société

De la drogue disparaît des bureaux de douane à Liege Airport

On suspecte une complicité interne. Une plainte a été déposée. Les douaniers seraient priés de mettre la pédale douce sur les contrôles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Liege Airport est-il devenu l’un des maillons faibles dans la lutte menée par les autorités belges contre le trafic de drogue ? On n’en est certes pas là. Pourtant, les mésaventures que connaissent depuis quelques semaines les services de la douane de l’aéroport de Bierset laissent ouvertes nombre de questions sur le niveau d’investissement consenti dans les infrastructures publiques et le personnel chargé de les faire fonctionner.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Ranwez Robert, mardi 3 mai 2022, 11:42

    Qui a donné la "consigne" de ne plus procéder à des saisies et contrôles ciblés de drogues. Qui a décidé de ne pas rendre inutilisables, séance tenante, les saisies et donc de devoir les stocker n'importe où et oublier de sécuriser l'ensemble des opérations, personnel inclus. Il faut des noms et des têtes. Et que fait-on des grosses prises parfois des tonnes ?

  • Posté par D L, mardi 3 mai 2022, 10:41

    ''Tonton, pourquoi tu tousses !?''

  • Posté par eric biltiau, mardi 3 mai 2022, 9:55

    "Les douaniers seraient priés de mettre la pédale douce sur les contrôles." Que vont-ils encore trouver pour justifier cette "lacune de terrain"....?

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs