Accueil Opinions Éditos

Il faut se préparer à soutenir un choc énergétique

La guerre contre Poutine n’est pas qu’une affaire politique. En ce qui concerne l’énergie, elle en appelle aussi à la responsabilité individuelle.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La poursuite des importations de gaz et de pétrole russes finance la terrible guerre de Poutine. Et donc, oui, l’engagement des Européens ressemble à un tonneau percé, donnant d’une main à Poutine ce qu’ils tentent de lui retirer de l’autre. Ou, plus absurde encore, soutenant indirectement l’armée russe en même temps que, directement, les résistants ukrainiens.

Etablir ce constat est cependant la partie la plus simple d’un problème extrêmement complexe et délicat. Et la conclusion à tirer – « arrêtons ces importations russes » – beaucoup plus facile à énoncer qu’à réaliser. Cela incite d’une part à saluer la volonté persistante de la Commission européenne et des 27 chefs d’Etat qui composent le Conseil européen d’implémenter malgré tout cet embargo pétrolier – à nouveau sur table cette semaine –, mais aussi d’autre part à comprendre le temps pris pour élaborer cette rupture, en en gérant toutes les déflagrations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, lundi 23 mai 2022, 0:40

    Delvaux, vous terminez en citant Mario Draghi : « Voulons-nous avoir la paix ou voulons-nous que la clim soit allumée ? » --- Rarement question plus imbécile aura été posée. Draghi vit dans la clim sur le compte du contribuable. Le contribuable de base, lui, veut une maison un peu confortablement chauffée, il veut assez d'essence pour aller bosser, et il veut qu'après ça il lui reste de quoi nourrir décemment sa famille. Est-ce si difficile à comprendre ? Nous, nous ne vivons pas des gargarismes de politicards séniles, ni de ceux de journalistes contents de se lire défendre une thèse dont ils sont trop stupides pour apercevoir l'ineptie détachement de la réalité. Puissiez-vous vous faire virer, et vous chauffer, vous déplacer et nourrir votre famille avec le chômage ; je gage que vous aurez honte de vous relire.

  • Posté par D L, dimanche 22 mai 2022, 19:54

    Ce que Madame Delvaux ne mentionne pas, c'est que la non prolongation de 5 , voire des 7 centrales nucléaires nous met dans la merde et que tout cela est a cause des écologistes.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 4 mai 2022, 0:21

    Ce que dit Madame Delvaux dans cet article est évidemment impopulaire, mais sur le fond elle a essentiellement raison. C'est assez rare et mérite donc d'être souligné.

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 3 mai 2022, 19:56

    Au premier choc pétrolier, les prix du pétrole ont été multiplié par quatre.

  • Posté par LB J, mardi 3 mai 2022, 18:49

    Je constate que tout comme d’autres journalistes du Soir vous reconnaissez que la Belgique est en guerre contre la Russie. J’ignorais que c’était le cas. Le parlement et le roi ont ils ratifié ?

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs