Accueil Économie Entreprises

Voyageurs lésés: Test-Achats met Ryanair en demeure

Retard, vol annulé… Dans ces cas de figure, les passagers ont droit à une indemnisation. Pourtant, la compagnie aérienne Ryanair n’en informe pas toujours ses passagers. Elle a été mise en demeure par Test-Achats et la secrétaire d’Etat à la Protection des consommateurs Eva De Bleeker.

Temps de lecture: 2 min

Après une « centaine » de plaintes de consommateurs, l’organisation Test-Achats a décidé de mettre en demeure la compagnie aérienne Ryanair de respecter les droits de passagers aériens. Il est reproché à la compagnie à bas coûts de ne pas avoir correctement informé les clients victimes des grèves du 22 au 24 avril de leur droit d’obtenir une indemnisation forfaitaire pour l’annulation de leur vol.

Pour rappel, en cas de vol annulé par une grève, les passagers ont droit – outre à un vol alternatif ou un remboursement de leur billet – à une indemnisation forfaitaire allant de 250 à 400 euros en fonction de la distance qui devait être parcourue, ainsi qu’à une prise en charge en cas de séjour d’attente. La compagnie concernée doit informer clairement les passagers de leurs droits. Test-Achats, et la secrétaire d’Etat à la Protection des consommateurs Eva De Bleeker, ont relevé que cette obligation légale n’avait pas été respectée dans le cadre des grèves de fin avril.

Des milliers de passagers concernés

« Après avoir pris contact de façon informelle avec la compagnie irlandaise, et n’ayant pas obtenu de réponse satisfaisante, l’organisation de consommateurs a décidé de mettre formellement Ryanair en demeure de respecter ses obligations légales », indique Test-Achats mardi. « La compagnie irlandaise devrait désormais savoir qu’en cas de grève, elle ne peut se retrancher derrière une circonstance extraordinaire pour refuser d’indemniser les passagers » rappelle Julie Frère, porte-parole de Test-Achats, évoquant une affaire similaire à l’été 2018 qui avait abouti à l’obligation pour Ryanair d’indemniser des milliers de passagers.

De son côté, Mme De Bleeker a demandé lundi à l’Inspection économique de prendre contact avec les autorités irlandaises afin qu’elles entreprennent des démarches visant Ryanair. Elle a invité les voyageurs qui seraient victimes de cette pratique à prendre contact avec l’Inspection économique via le point de signalement « pointdecontact.belgique.be ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière