Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Les supporters des Diables sont devenus des clients

Pointés au rang des favoris pour l’Euro, les Diables ont tous les droits aux yeux du public belge, sauf celui d’oublier leurs devoirs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A moins d’une semaine de son entrée en lice dans le tournoi qu’elle organise (et qu’elle doit bien entendu gagner dans l’esprit de ses 66 millions de sélectionneurs), la France est sur ses ergots. Bien qu’ils s’en défendent et qu’ils en formulent si souvent le reproche à leurs voisins de l’Hexagone, les Belges cultivent eux aussi une forme de chauvinisme. Quand on l’emmène sur le terrain du ballon rond, plus d’autodérision et encore moins de surréalisme. La perte du label est sèche : le supporter belge a la tête près du bonnet et la superbe en fer de lance. Plus de détachement possible, pas le moindre centimètre de recul et encore moins de vision à moyen terme. Bref, rien que de l’orgueil en bouillon cube.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs