Accueil Monde

Sylvie Lausberg: «Le droit à l’avortement est aussi un indicateur du degré de démocratie d’un pays»

L’accès à l’avortement est d’abord une question de santé publique. Mais le corps des femmes sert depuis toujours de variable d’ajustement pour les pouvoirs politiques, dénonce Sylvie Lausberg (Centre d’action laïque).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La remise en question du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) au sein même de la Cour suprême des Etats-Unis indique-t-elle une tendance globale de retour en arrière en matière de droits des femmes ? Nous avons interrogé Sylvie Lausberg, présidente sortante du Conseil des femmes francophones de Belgique et directrice du département Etude et stratégie du Centre d’action laïque (CAL).

En matière de droits des femmes, et notamment d’avortement, il y a eu de réels progrès dans le monde ces dernières décennies, mais rien n’est jamais acquis ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par collin liliane, mercredi 4 mai 2022, 10:12

    On y trouve des catholiques, des pentecôtistes, des orthodoxes, des évangéliques… et des musulmans., curieusement oubliés dans l'énumération.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 4 mai 2022, 8:27

    Que le droit à l'avortement soit un signe du degré de démocratie me paraît évident. Par contre, le fait que tant de femmes soient amenées à en passer par l'avortement est-il aussi un signe de démocratie ? Sait-on qui avorte et quelles en sont les raisons ? Quand celles-ci sont dues à l'ignorance, à des difficultés matérielles, économiques, etc., peut-on voir dans ces situations un signe du degré de démocratie ?

  • Posté par collin liliane, mercredi 4 mai 2022, 11:43

    Ce qui vous appelez "mépris des contemporains" n'est jamais que la description d''une réalité que vous préférez fuir. Et question pour question: quand vous faites le ménage, vous fourrez la poussière en-dessous des tapis?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 4 mai 2022, 10:51

    Liliane, votre vision méprisante de nos contemporains est glaçante. Petite question personnelle, hors de mes habitudes : avez-vous vous-même veillé à ne pas vous reproduire afin de ne pas participer à l'augmentation de la population ?

  • Posté par collin liliane, mercredi 4 mai 2022, 10:31

    On ne peut en tout cas pas y voir une absence de démocratie car quoi qu'on fasse, il y aura toujours des individus incapables de maîtriser leurs pulsions sexuelles, incapables d'utiliser correctement une méthode contraceptive, inconscients, je m'en foutistes, trop jeunes, ignorants, religieux ou en proie à des difficultés matérielles, même dans les pays qui bénéficient du degré de scolarisation et de protection sociale les plus élevés.

Plus de commentaires

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs