Accueil Énergie

40% de l’uranium utilisé dans les centrales nucléaires belges est lié à la Russie

Au-delà du gaz, du pétrole et du charbon, l’Europe a également besoin de Vladimir Poutine (via la société Rosatom) pour faire tourner ses centrales nucléaires. Certaines voix se prononcent en faveur d’un « embargo total ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Nouvelle cargaison en vue ! Ce mois-ci, la société belge Synatom – chargée de l’approvisionnement en combustible des centrales nucléaires de Doel et Tihange – recevra un nouveau stock d’uranium. Un dernier stock, en fait. Car le contrat entre Synatom et le fournisseur Uranium One arrive à échéance. Après cela, les centrales belges disposeront de suffisamment de « carburant » pour tourner jusqu’en 2025, date initialement prévue de leur fermeture. Mais c’est l’origine de ce combustible qui interpelle. Cet uranium vient du Kazakhstan, et a donc été acheté à Uranium One, une filiale… de l’agence atomique russe Rosatom. Ce qu’a confirmé la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), en réponse à une question parlementaire du député Samuel Cogolati (Ecolo). « Il s’agira de la dernière livraison. Synatom ne dispose plus d’aucun contrat qui la lie avec Rosatom et ses filiales », ajoute la ministre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Vanloo , mercredi 11 mai 2022, 21:32

    Il y a longtemps que la R.D.C ne fait plus partie des producteurs d'uranium, la fameuse mine historique de Shinkolobwe est officiellement fermée de puis 2004. De plus entre le minerai brut et l'uranium enrichi la chaine de fabrication est très complexe, requière beaucoup d'énergie et est extrêmement polluante. Le plus producteur mondial actuel est le Kazakhstan 41% en 2019, et cela m'étonnerait qu'il cherche misère à Poutine

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 8 mai 2022, 21:04

    Pour votre information, la RDC regorge d'uranium : c'est d'ailleurs de là-bas que l'on a extrait du U238 ayant servi à la 1ère bombe A . Donc aucune inquiétude question d’approvisionnement.

  • Posté par Grunchard Francis, vendredi 6 mai 2022, 11:35

    Le combustible ne représente qu'une partie infime (moins de 5 %) des couts opératoires d'une centrale nucléaire. Et dans le combustible, l'uranium ne représente qu'un tiers du coût total du combustible ! Ainsi, un opérateur de centrales peut s'offrir le luxe de favoriser l'approvisionnement en uranium quitte à payer plus cher (ce qui ne bouleversera pas totalement ses couts opératoires étant donné la faible importance de l'uranium dans ses coûts (un tiers de 5 % soit environ 1,7 %). https://planet-terre.ens-lyon.fr/pdf/uranium-geologie-usages.pdf#page33

  • Posté par Lison Jean-Marie, jeudi 5 mai 2022, 11:17

    Ainsi donc, il apparait que cette guerre est de plus en plus absurde... Non, Ursula Von Der Leyen, il ne faut pas « que l'Ukraine gagne la guerre ». Il faut que revienne la paix !!!!!

  • Posté par Martin Roland, jeudi 5 mai 2022, 15:47

    @Kamarat'Staquet: "je - je - je" : tu racontes des conneries. Quand tu m'avais traité de "joueur de jeux vidéo" parce que j'avais évoqué dès le début des attentats et des sabotages qui seront continus en Russie et en Ukraine (si l'Ukraine venait à perdre) - et qui ne cesseront plus-, il me semble que c'est ce qu'il est en train de se passer ... : un peu ta gueule , toi le "zozo" toutologue aux "vieux chars russes rouillés et Généraux chair à canons" MDR !

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs