Accueil Opinions Éditos

Le cordon sanitaire sauvé sur le fil

On ne pourrait donc qu’être soulagés que des partis qui ont pris l’habitude de se mener la vie dure, aient réussi à s’entendre sur un sujet aussi fondamental.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Le cordon sanitaire sauvé, et même mieux, bétonné et actualisé   ? Si tout se passe comme prévu, les partis se présentant aux élections dans l’espace francophone, soit PS, MR, Ecolo, Défi et les Engagé.e.s – à l’exception notable du PTB – s’apprêtent à renouveler une charte dont le but réaffirmé est de protéger la démocratie « des idées et actes posés par des mouvements ou partis qui défendent des positions » qui en violent les principes fondamentaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Duruisseau Pascal, samedi 7 mai 2022, 21:15

    Un cordon autour du vide ça s'appelle un noeud...

  • Posté par Sabbe Dominique, jeudi 5 mai 2022, 16:02

    Ouf, la démocratie est sauve par une décision peu démocratique. Le petit club fermé des partis francophones conservent ainsi leur monopole. Bien piètre façon de faire respecter la démocratie .... et ses valeurs.

  • Posté par Sabbe Dominique, jeudi 5 mai 2022, 16:02

    Ouf, la démocratie est sauve par une décision peu démocratique. Le petit club fermé des partis francophones conservent ainsi leur monopole. Bien piètre façon de faire respecter la démocratie .... et ses valeurs.

  • Posté par Giefvan Agathe, jeudi 5 mai 2022, 15:06

    Pathétique ! Comment tuer la liberté d'opinion ? Simple ! Décidez qu'une opinion n'est plus une opinion puisqu'elle est condamnée... ce qui autorise à la condamner. Demain ce sera le communisme, le blasphème, toutes les opinions qui déplaisent. Je propose d'élargir le procédé : Liberté de vote, mais ceci n'est pas un vote c'est un délit. Liberté d'association mais ceci n'est pas une association c'est un délit. Liberté de religion mais ceci n'est pas une religion c'est un délit. Etc.

  • Posté par D L, jeudi 5 mai 2022, 12:57

    Pourquoi ces signataires parlent-ils encore avec les pays ayant une extrême-droite ayant pignon sur rue ? Quid de la NVA ? D'après Maingain ils en sont et il s'oppose à l'ordonnance sur l'abattage après étourdissement contre son propre parti.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs