Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Une Belgique à réaction face à la Norvège (3-2)

Menés 1-2, les Diables rouges ont retourné la situation grâce à Hazard et Ciman (3-2). Défensivement, la Belgique concède trop d’occasions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une fin d’après-midi ensoleillée, un stade rempli à plus de 90 %, on aurait pu croire en avant match que l’Euro avait déjà pris son envol au pied de l’Atomium. Et les Diables rouges semblaient au diapason de ce dernier rendez-vous avec leur public belge avant le grand départ avec un but dès la troisième minute de jeu. Après une belle sortie axiale, Lukaku récupérait le cuir après un contrôle approximatif et allumait le gardien adverse. Un quatrième but lors de ses quatre derniers matches après ses réalisations contre le Portugal, la Suisse et la Finlande. L’entame était idéale mais le soufflé est rapidement retombé tandis que les maux défensifs ressurgissaient et alors que la paire axiale Alderweireld-Vertonghen, réclamée par tout un peuple, était alignée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs