Accueil Belgique Politique

Iran : Alexander De Croo a demandé à s’entretenir avec le président iranien

Au cours de cet entretien, Le Premier ministre entend bien aborder la situation d’Ahmadreza Djalali. Ex-professeur à la VUB, ce dernier devrait être exécuté avant la fin du mois.

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a demandé à s’entretenir il y a quelques semaines avec le président iranien Ebrahim Raïssi, a-t-il indiqué jeudi à la Chambre. Il entend aborder avec lui le cas d’Ahmadreza Djalali après la diffusion mercredi par l’agence de presse iranienne ISNA d’une information selon laquelle ce médecin irano-suédois, et professeur invité à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), serait exécuté au plus tard le 21 mai.

La Belgique « préoccupée »

Le chef du gouvernement et ministre des Affaires étrangères a rappelé les démarches qu’a accomplies la Belgique depuis 2016, quand ce médecin irano-suédois a été arrêté en Iran où il est accusé d’espionnage.

Jusqu’à présent, l’information diffusée par l’agence iranienne n’a pas été confirmée ni auprès des Affaires étrangères belges, ni auprès de l’avocat de M. Djalali, ni auprès des autorités suédoises. Néanmoins, la Belgique se dit « particulièrement préoccupée ». Outre la demande d’un entretien avec le président iranien, les Affaires étrangères ont pris contact avec l’ambassade d’Iran à Bruxelles pour répéter leur opposition à l’exécution du scientifique ainsi qu’avec le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) afin qu’il aborde le cas de M. Djalali avec les autorités iraniennes lors d’une visite à Téhéran prévue la semaine prochaine.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par eric biltiau, jeudi 5 mai 2022, 23:30

    Sauver la vie de ce professeur est beaucoup plus préoccupante que de discuter du cordon sanitaire. L'Iran ou Poutine mêmes délinquants fascistes.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une