Accueil Monde

«Liudmyla a la niaque: elle a envie d’apprendre et de bosser»

Active depuis deux semaines aux fourneaux du restaurant « Apicius », à Neupré, Liudmyla n’a pas assez de mots pour remercier celles et ceux qui l’ont aidée. Son nouveau patron souhaite lui donner sa chance, voire à terme l’engager.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le propos est sans appel : « il me manque actuellement le tiers de mes effectifs, j’ai dû récemment fermer ma brasserie durant 3 mois par manque de personnel ». Patron du restaurant « Apicius », le long de la route du Condroz à Neupré, Michaël André n’a donc pas hésité bien longtemps quand, par ouï-dire, il a appris que Liudmyla, réfugiée en provenance de Kiev, cherchait du boulot. « J’ai voyagé en Europe de l’Est par le passé, ce sont des gens dont j’apprécie la rigueur et le goût du travail », assure-t-il d’emblée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs