Accueil Société

En Wallonie, les gîtes touristiques auront besoin d’un permis

Fin de l’anarchie et des excès ? A l’avenir, la simple affectation d’un immeuble à l’accueil de touristes sera soumise à une autorisation urbanistique de la commune. Encore faudrait-il répertorier les gîtes plus ou moins officiels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

La décision était espérée et même réclamée par de nombreux élus locaux, surtout dans les coins les plus touristiques de Wallonie : sur proposition de Willy Borsus (MR), ministre de l’Aménagement du territoire, le gouvernement wallon a décidé de modifier le Code de développement territorial afin de soumettre la création d’un gîte touristique à l’obtention préalable d’un permis d’urbanisme délivré par la commune.

Une révolution dans un secteur où règne une forme d’anarchie. « La création de gîtes échappe à toute autorisation, ce qui génère une incapacité pour les communes à réguler et à répartir l’offre sur leur territoire. En Wallonie, cette situation provoque parfois un surtourisme néfaste pour la vie locale mais aussi pour l’attractivité touristique globale », résume Valérie De Bue (MR), ministre du Tourisme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs