Accueil

«La solution, c’est de partir en juin ou en septembre»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les pensions sont toujours complètes pour juillet et août, mais avant le covid, les propriétaires d’animaux de compagnie qui appelaient en mai trouvaient encore de la place. Cette année, inutile d’insister... Tous les gens qui sont partis à Noël et à carnaval ont tout de suite réservé pour leurs vacances d’été… Et pour les dernières places, les gens s’y sont pris un bon mois à l’avance. »

Richard Vankueken, le patron du Cleb’s Med est bien ennuyé. On l’appelle de partout, « même d’Anvers ». Mais Chez Edouard, une de ses trois installations à Arquennes, « c’est archicomplet depuis février. Du moins pour la haute saison. Il me reste encore quelques places Chez Oscar, à Jodoigne. Ainsi que Chez Félix, pour les chats seulement, à Leeuw-Saint-Pierre. Mais dans une quinzaine de jours, on sera complet pour les grandes vacances. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs