Accueil Culture Musiques

L’Eurovision sur l’air de «Faites ce que je dis, pas ce que je fais»

L’Ukraine est la grande favorite du concours européen de la chanson, avec « Stephania », devenue un hymne pour la paix. Très engagée, alors que l’Eurovision interdit en principe les expressions politiques. Non sans cultiver les exceptions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Le concours Eurovision de la chanson, c’est du sérieux. Pas du genre à transiger avec les règles. Pas question, par exemple, d’y proposer un morceau d’une durée supérieure à trois minutes, ou un titre qui n’aurait pas été composé tout exprès. L’événement veut de l’exclusif. Du court. Et, non moins important, surtout pas de politique. Pour s’en assurer, l’UER (Union européenne des radiotélédiffuseurs) l’a gravé dans le marbre. « Le concours eurovision de la chanson est un événement non politique » précise le point 2.7 de ses règles internes, avec, dans le détail, l’obligation pour les pays participants, y compris le pays hôte, de veiller à ce que « en aucun cas le concours ne soit politisé ou instrumentalisé ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Hell Dé, dimanche 8 mai 2022, 18:24

    Le concours Eurovision ... , ça existe encore cette m.... !?

  • Posté par Moriaux Raymond, dimanche 8 mai 2022, 8:26

    "Fais ce que je dis, pas ce que je fais". Cette expression dénonce ironiquement une attitude qu'une forme de morale élémentaire amènerait à proscrire. Mais pourquoi semble-t-on exiger de ceux qui donnent des conseils ou des instructions qu'ils les appliquent d'abord eux-mêmes ? D'où viendrait que ça en établirait mécaniquement la valeur ou la légitimité ? Ne serait-il pas de cette façon posé comme un dogme que tout le monde ait à observer les mêmes comportements, non pas dans les mêmes mais en toutes circonstances ? Ne serait-ce donc pas plutôt, en refusant d'admettre que l'un n'est pas l'autre, que l'autre n'est pas soi, pour s'épargner l'effort de les suivre ? Exiger cette "exemplarité" n'est-ce pas, en réalité, d'abord revendiquer une sorte de complète identité a priori ? N'est-ce pas dire, en fait, "sois ce que je suis" ? Bon dimanche à (presque) tous.

  • Posté par Multatuli ., dimanche 8 mai 2022, 0:48

    Bien sût qu'on sait à l'avance qui va gagner.

  • Posté par Lecocq Annie, samedi 7 mai 2022, 22:44

    ça me dégoûte toutes ces magouilles et de voir se mélanger la guerre et le concours m'écœure. On suppose que c'est l'ukraine qui est favorite et qui pourrait???gagner l'eurovision.

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs