Accueil Marché de l’art

Les antiquaires belges réclament le retour d’une cellule dédiée à la police: «Nous sommes la honte de l’Europe»

Les antiquaires du Sablon souhaitent que la section « art et antiquités » de la police soit rétablie. « Je m’inscris en faux quand on dit que la Belgique est la plaque tournante du trafic », déclare le président de la corporation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Des instructions judiciaires visant le milieu des antiquaires du Sablon, une enquête journalistique entre Bruxelles et Beyrouth dans Paris Match Belgique et des propos au vitriol de la part du SPF Economie dans le Tijd et L’Echo récemment : revoilà la Belgique pointée comme carrefour du trafic illicite de biens culturels et archéologiques. Dans ce contexte, la disparition de la cellule « art et antiquités » de la police fédérale, décidée sous le précédent gouvernement et devenue effective en début d’année, fait tache. Même le secteur la regrette, à l’image du président de la Chambre royale des antiquaires de Belgique, Patrick Mestdagh (54 ans). Entretien.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 9 mai 2022, 11:01

    Rajoutons que la Belgique est aussi une plaque tournante du trafic de drogue en Europe ... tandis que notre ministre de la justice V. Quick. détourne nos (maigres) fonds judiciaires ... à la création d'une nouvelle cellule "de répression des automobilistes" !! Scandaleux !!

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 9 mai 2022, 14:08

    Oui, tout est fait pour plaire aux intégristes du nivellement par le bas déguisés en chevaliers blancs de la sécurité, de l'égalité (qui en réalité font la chasse aux meilleurs) et de l'inclusion (qui adoube les barbares).

  • Posté par Haegelsteen Philippe, lundi 9 mai 2022, 8:45

    Plaque tournante du trafique lié au pillage archéologique plus blanchiment d'argent sale de la corruption et autre, ce métier pourrait également créer une charte garantissant que ses membres répondent à des règles strictes de déontologie et de bonne gouvernance.

Aussi en Marché de l’art

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs