Accueil Marché de l’art

Les constellations d’Iván Navarro

Nouvelle exposition solo du grand artiste chilien de renommée internationale, chez Daniel Templon : entre perception et représentation, Navarro s’interroge sur notre façon de regarder le ciel…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En 2009, Iván Navarro représentait le Chili à la 53e Biennale de Venise. En 2020, sa plus grande œuvre publique jamais réalisée était inaugurée à San Francisco. En 2025, sera inaugurée la future gare Villejuif, près de Paris : un projet architectural signé Dominique Perrault, auquel Iván Navarro participe avec une installation. « En ces temps de pandémie que nous traversons, je trouve cela ironique que l’art public parvienne malgré tout à s’infiltrer dans les rues d’une ville », note l’artiste chilien, de passage à Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs