Accueil Belgique Politique

L’interdiction de la publicité pour les jeux de hasard divise la famille libérale

Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, s’attaque à la dépendance aux jeux d’argent, en prenant pour cible la publicité de ceux-ci. Une proposition qui a fait réagir le président du MR, Georges-Louis Bouchez.

Temps de lecture: 3 min

Ce lundi, par le biais d’un communiqué, le ministre de la Justice et Vice-Premier ministre Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a annoncé s’attaquer à la dépendance aux jeux d’argent, « comme le prévoit l’accord de gouvernement ».

Le libéral flamand a déposé une proposition visant à limiter fortement la publicité pour les jeux de hasard. Sont particulièrement visés les spots publicitaires à la télévision et à la radio, les annonces et les publicités vidéo sur les sites internet et les plateformes de médias sociaux, les publicités dans les magazines et les journaux, les affiches dans les lieux publics et les publicités personnalisées envoyées par e-mail, courrier, SMS ou publiées sur les médias sociaux. « Le principe de base est que seules les personnes qui veulent jouer et recherchent activement des informations sur les jeux d’argent seront confrontées à la publicité pour ces jeux à l’avenir. », déclare le ministre.

Le président des libéraux francophones, Georges-Louis Bouchez est « totalement opposé à la proposition d’interdire les publicités pour les jeux d’argent ». « Cette mesure est excessive et va entraîner de grandes difficultés financières pour le secteur sportif entre autres. Voulons-nous réellement la mort du foot dans ce Pays ? », a tweeté le libéral.

Le monde du sport momentanément épargné

Le communiqué de presse de Van Quickenborne précise pourtant que la réglementation sera moins stricte pour le sponsoring sportif. Ils pourront encore utiliser le nom et le logo de la marque, tant sur les maillots que dans les stades. L’utilisation de slogans publicitaires ne sera par contre plus autorisée. La publicité à la télévision sera encore autorisée jusqu’au 1er janvier 2025, mais sera limitée.

Le monde du sport sera donc épargné pour un temps, mais cela ne suffit pas à rassurer le président du MR. Selon M. Bouchez, la proposition du ministre de la Justice « est une très mauvaise réponse à un véritable enjeu pour lequel des dispositions existent déjà et qui peuvent être améliorées ». « Le MR veut plus de nuance », a-t-il ajouté, en préconisant de se concentrer à accompagner les personnes qui souffrent d’addiction et qui sont extrêmement minoritaires.

« Tuer un secteur légal va conduire ces personnes à fréquenter des plateformes du dark web sans aucune régulation. Cette vision puritaine n’a pas de sens », a encore dit le président des libéraux francophones.

La question de la loterie

Les Engagés estiment que la protection des consommateurs doit primer dans le débat sur l’interdiction de la publicité pour les paris. A leurs yeux, la mesure pourrait même être étendue à la Loterie nationale, a indiqué lundi la cheffe de groupe à la Chambre, Catherine Fonck.

Les centristes prennent de la sorte le contre-pied du président du MR, Georges-Louis Bouchez, qui a exprimé lundi son opposition au projet du ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), au nom de la protection du secteur sportif.

« La mort du foot ? Et si on pensait aussi aux gens !? Les jeux de hasard peuvent être une véritable drogue. Protégeons nos jeunes et nos moins jeunes. Et que le gouvernement fédéral applique aussi l’interdiction de pub pour la Loterie Nationale. Un devoir éthique », a dit Catherine Fonck sur Twitter.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 9 mai 2022, 14:50

    Veut-on faire des lois utiles, ou simplement montrer au peuple que "on fait quelque chose".?

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 9 mai 2022, 14:32

    Hmmm! Condamner la scandaleuse pub de la Loterie. Et parce qu'il y a des accros au chocolat, on interdit la pub pour les produits au chocolat. Et pour les obèses on interdit la pub Quick/MacDo. Et finalement, pour toutes les accros du shopping on interdit TOUTES les publicités. Le rêve ! Des films complets, des émissions sans interruption débile, des rues avenantes, des sportifs qui ne soient plus des kiosques à marques.

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 9 mai 2022, 14:27

    Je pensais que le MR, lassé des frasques de Gloub, avait prévu une cellule destinée à l'empêcher de s'agiter dans tous les sens pour se faire mousser et à lui rappeler que le parti qu'il préside encore est au gouvernement et doit respecter l'accord passé. Sauf si ses ministres sont d'accord pour préparer un nouvel accord de gouvernement avec la NVA en 2024, ce qui semble bien être le but du troublion.

  • Posté par D. Frederic, lundi 9 mai 2022, 13:41

    "Le ministre de la Justice s’attaque à la dépendance aux jeux d’argent" J'ai eu peur, j'avais cru lire qu'une politiracaille allait s'occuper du cumul des mandats en lisant l'intro de l'article...mais il n'en est rien.

  • Posté par Raurif Michel, lundi 9 mai 2022, 13:24

    La solution idéale pour tous : supprimez la publicité pour tous les produits quelque soit la marque oµ la destination du produit !!!!!! La publicité rend l'homme débile !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une