Accueil Énergie

Francesco Contino (UCLouvain): «On a besoin de sobriété, d’efficacité et de renouvelable»

Pour Francesco Contino (UCLouvain), la crise énergétique montre une nouvelle fois que le monde ne peut plus continuer comme avant. Même s’il faut renoncer à une part de notre confort.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 9 min

Francesco Contino est professeur spécialisé en énergie à l’UCLouvain. Alors que la guerre en Ukraine a bouleversé les équilibres énergétiques, il voit dans cette tragédie une vertu « pédagogique », celle de nous ouvrir les yeux sur l’absolue nécessité de changer notre modèle en y injectant une dose de sobriété. « On le sait depuis le Club de Rome en 1970 », explique-t-il. « Ils nous ont donné cinquante ans pour y réfléchir. Et malheureusement on n’a rien fait. »

L’invasion russe de l’Ukraine nous renvoie en pleine figure notre dépendance aux énergies fossiles…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Van Haesendonck Eric, mardi 2 août 2022, 9:46

    Je ne pense pas que l'on va arriver à limiter le réchauffement climatique à 1.5 degrés car il n'y a pas la motivation de le faire. Dans le pays démocratiques c'est la population qui n'est pas prête à chambouler trop ses habitudes. Passer à la voiture électrique oui peut-être, se passer de voiture non ! Dans les pays plus autoritaires ce sont souvent les gouvernements qui n'y ont pas intérêt. Je pense notamment à la Russie qui dépend presque entièrement de la vente d'énergie fossiles pour sa survie économique, ou la Chine qui doit fournir de plus en plus de confort et d'énergie à sa population pour maintenir la "paix sociale" et se maintenir au pouvoir.

  • Posté par Dib Rihon Renata, mercredi 11 mai 2022, 7:47

    Ce monsieur a entièrement raison. Nous ne nous sentons pas au pied du mur et tout le monde veut continuer à vivre sa petite vie comme s’il n’y avait pas de crises. Je pense que chacun d’entre nous doit accepter de faire des sacrifices d’une manière ou d’une autre. Malheureusement je vois encore beaucoup trop de monde penser que l’Etat Providence va tout solutionner.

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs