Accueil Opinions

Vers des alternatives au tabac moins nocives? Le nouveau business de Philip Morris qui pose question

Le cigarettier affirme vouloir remplacer les cigarettes par des alternatives moins nocives pour les fumeurs. Une nouvelle vocation aux airs de nouveau business qui pose de nombreuses questions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

Démonstration. La machine ressemble à un pupitre de bois. D’un côté, une cigarette classique de « référence ». De l’autre, un stick renfermant du tabac chauffé, fendu d’une lame et logé dans un Iqos 3.0. Allumage. La température monte entre 600 et 800 degrés pour la clope à papa, elle stagne à 350 degrés pour le tabac chauffé. La première libère une fumée âcre qui laisse sur un filtre des particules de carbone d’un jaune profond lié à la combustion du tabac. La seconde émet de la vapeur de tabac qui laisse un filtre d’un blanc virginal au terme de la dernière bouffée.

Pour Gizelle Baker, la « VP Global Scientific Engagement », « les nombreuses études faites à ce jour indiquent que l’Iqos génère en moyenne une réduction de 95% de matières toxiques en comparaison avec la fumée de cigarette». « Iqos », est le nom de l’appareil électronique développé par Philip Morris pour inhaler le tabac chauffé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs