Accueil Société

Sécheresse: les agriculteurs premiers impactés par un mois d’avril pauvre en pluie

Le mois d’avril a été très pauvre en pluie. S’il n’y a pas de crainte à avoir à court terme pour les nappes phréatiques, les agriculteurs de certaines régions ressentent déjà les premiers problèmes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

La sécheresse n’a pas encore provoqué de situations délicates mais les prévisions pluvieuses étant nulles ou presque jusque fin mai, l’inquiétude grandit chez les agriculteurs. « Il y a un tiers de déficit de pluie depuis ce début d’année », commente Anne Petré, porte-parole de la FWA, la Fédération wallonne des agriculteurs. « Il est tombé une moyenne de 160 mm d’eau pour 240 mm en temps normal. Les problèmes sont variables selon les régions mais le plus grand déficit se situe en Famenne et dans le Tournaisis, où les sols sont peu profonds et retiennent peu l’eau. Il y a vraiment des problèmes de manque d’humidité en surface. »

« Globalement, c’est le sud-Luxembourg qui souffre actuellement le moins en Wallonie », souligne Stéphine Ernoux au Centre régional de crise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Rahman Mehdi, lundi 9 mai 2022, 21:03

    Et encore un peu plus d'augmentation du prix des céréales. Car l'article ne le note pas et insiste sur cet éleveur/agriculteur, mais c'est toute l’Europe de l'ouest qui est touchée. Entre l'Ukraine en guerre et l'Europe de l'ouest en sécheresse, on commence a se demander d’où va venir le blé à partir de l'été prochain. Prix élevés ici... et famine en Afrique du nord? On peut imprimer de l'argent, pas du pain...

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 17 mai 2022, 18:22

    +1

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs