Accueil Culture Arts plastiques

Jean-Michel Folon, l’ange gardien du Vatican

Le Vatican consacre pour la première fois un artiste belge. Des œuvres majeures et souvent inédites de Jean-Michel Folon dessinent l’espoir d’apaiser les hommes et de changer le monde dans le ciel de la chapelle Sixtine.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 4 min

Folon est un artiste à part, son œuvre fait réfléchir au monde. Le Vatican ne fait jamais offrande d’expositions temporaires. « Il y a déjà trop de chefs-d’œuvre à admirer ici », nous confie Micol Forti, responsable de la collection d’art contemporain des Musées du Vatican. « Ce qui nous a convaincus de monter Folon, c’est la réflexion de l’artiste sur la nécessité de réfléchir à un changement de société. Son art est à la fois civil, social et politique. Le point d’orgue de l’exposition, c’est le bronze de l’Ange gardien, posé dans la salle de la Cigogne, un lieu d’ordinaire inaccessible au public. Il rejoindra nos collections car la Fondation Folon vient de nous faire une donation, en même temps qu’un portfolio de huit aquarelles sur le thème de la création. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Expo «Fluctuations»: comment habiter avec l’eau

Dans les anciens grands magasins liégeois de l’Innovation, l’exposition « Fluctuations » tente de réconcilier l’homme avec l’eau pour apprendre à vivre avec les conséquences du changement climatique, en tirant les leçons de la catastrophe du mois de juillet 2021.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs