Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: les enfants sont vulnérables à la rougeole

La vaccination infantile a beaucoup fluctué ces dernières années en Ukraine. La couverture contre la rougeole mais aussi contre la polio de certains écoliers pourrait être insuffisante. L’ONE veille à combler l’écart.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

C’était il y a quelques jours à peine. L’OMS et son département ukrainien se sont dits grandement préoccupés par le risque de déclenchement d’épidémies, notamment de rougeole. Si cette alerte concerne prioritairement le territoire du pays en guerre, l’organisation n’exclut pas cette possibilité pour les réfugiés accueillis dans les divers pays d’Europe surtout là où le taux de vaccination infantile n’est pas optimal. Rappelons que pour la rougeole, ce taux doit s’élever à 95 % de la population pour que la maladie cesse de circuler. C’est d’ailleurs la rougeole qui inquiète le plus les autorités sanitaires internationales à l’heure actuelle : le déclenchement d’épidémies est déjà recensé en Ukraine où le système de santé est malmené par la guerre et les programmes de vaccination à l’arrêt.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs