Accueil Sports

Sur son volcan, Nibali a explosé

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’étape, désespérément plane sur ses derniers quatre-vingts kilomètres, ne lui convient pas mais nul doute que Vincenzo Nibali a marqué la journée d’un rappel avec sonnerie dans son téléphone portable. Histoire, certainement, de retrouver le sourire après une ascension de l’Etna dans le dur. C’est que, ce mardi, la cinquième étape parcoure l’île de Sicile pour relier Catane à Messine, sa ville natale. De quoi provoquer une émotion particulière chez « Lo Squalo », « le Requin de Messine » dans sa version française, double vainqueur du Giro (2013 et 2016) mais qui n’a plus les dents aussi acérées qu’à sa grande époque carnassière. À trente-sept ans, le lauréat des trois Grands Tours s’est présenté sur la pointe des nageoires en Hongrie, « sans ambitions précises encore. J’arrive dans ce Tour d’Italie un peu… pas en super condition, mais on a bien travaillé en prévision de ce Giro », exposait-il, lui qui a aussi le Tour de France à son programme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs