Accueil

Titres-services: les entreprises d'insertion wallonnes se démarquent de Federgon

Initiatives, la fédération des entreprises d'insertion en Wallonie, souhaite améliorer significativement le pouvoir d'achat de ses aide-ménagères tout en proposant des mesures visant à soutenir la faisabilité du métier. Après l'échec mardi soir des négociations entre les employeurs et les syndicats du secteur des titres-services, elle rappelle qu'elle se démarque de Federgon, fédération représentant les opérateurs privés du secteur.
Temps de lecture: 2 min

Initiatives demande à appliquer "l'évolution salariale maximale autorisée en cumulant l'application de la marge salariale de 0,4% et, au regard de l'augmentation des frais de carburant, une augmentation substantielle du remboursement des frais de déplacement". La fédération souhaite également améliorer les aspects qualitatifs du métier et notamment l'encadrement et la faisabilité.

"Ces objectifs cumulatifs sont, à nos yeux, essentiels pour améliorer les conditions de travail des aide-ménagères et nous refusons de les revoir à la baisse", expliquent les responsables d'Initiatives, fédération comptant 80 sociétés de titres-services parmi ses membres, pour environ 4.000 travailleuses et travailleurs. Les personnes actives dans les titres-services en Belgique sont 150.000 environ.

Initiatives propose encore de réfléchir à l'élaboration d'un modèle qui comprendrait une intervention des pouvoirs publics différenciée selon les pratiques d'encadrement positives des entreprises. "Un modèle alternatif est possible qui tient compte de la qualité du travail réalisé par les entreprises."

Depuis plusieurs mois, les aide-ménagères réclament un meilleur remboursement des frais de déplacement. Une nouvelle réunion de négociations entre syndicats et employeurs mardi soir n'a débouché sur aucune avancée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une