Accueil Économie Consommation

Test Achats demande la réglementation des frais supplémentaires pour les titres-services

La moitié des sociétés de titres-services facturent désormais des suppléments

Temps de lecture: 2 min

Test Achats a interpellé les ministres régionaux de l’Emploi, Christie Morreale, Bernard Clerfayt et Hilde Crevits, pour leur demander de réglementer clairement les frais pouvant être réclamés par les sociétés de titres-services, a indiqué mercredi l’organisation de défense des consommateurs dans un communiqué.

Cette dernière reçoit de nombreuses plaintes de la part d’usagers et usagères de ces services au sujet de suppléments qui leur sont facturés à côté de leurs titres-services. Elle constate en effet que plus de la moitié des sociétés de titres-services facturent désormais des suppléments, contre un tiers en 2017.

De plus, alors que ceux-ci ne représentaient à l’origine qu’un coût administratif limité ou des frais de déplacement, l’organisation voit à présent poindre des « abonnements ».

La législation sur les titres-services ne prévoit pas la possibilité de facturer des suppléments, elle n’est donc ni explicitement autorisée ni interdite, explique l’organisation. Toutefois, un certain nombre de conditions doivent être remplies pour pouvoir les réclamer. Ces frais doivent notamment avoir été convenus au préalable, être réels et raisonnables au regard des services fournis, faire l’objet d’une facture détaillée, etc.

« Ce que nous constatons, c’est que non seulement l’explication quant à la justification de ces coûts supplémentaires est beaucoup trop vague mais, en outre, rien ne garantit que ceux-ci profiteront réellement aux employées et employés de la société de titres-services », souligne la porte-parole de Test Achats, Julie Frère.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Sergeant Philippe, mercredi 11 mai 2022, 14:06

    Si le gouvernement ne prend pas les choses en main, il aura sur la conscience la destruction du meilleur système qui avait été mis en place pour lutter contre le travail en noir. Faudra pas se plaindre plus tard que le travail en noir est en augmentation !

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb