Accueil

Mission économique à Londres - La princesse Astrid visite le futur nouveau siège d'UCB au Royaume-Uni

La princesse Astrid s'est rendue mercredi matin, sous un ciel menaçant et des rafales de vent, à Windlesham, à une heure de Londres, pour visiter le futur nouveau siège d'UCB en Angleterre. Elle a dévoilé, avec le vice-président wallon Willy Borsus, une plaque commémorant sa visite.
Temps de lecture: 2 min

Dans ce village du Surrey, l'entreprise belge biopharmaceutique a acquis un terrain de 19 hectares pour réunir ses 850 employés du Royaume-Uni. La construction devrait être achevée à la fin 2023 pour un emménagement du personnel en janvier 2024.

UCB, qui se présente comme le troisième investisseur en recherche et développement du Royaume-Uni, a été fondé en 1928 et dispose de trois centres de recherche, dont un au Royaume-Uni. Le centre britannique actuel se situe à une vingtaine de kilomètres de Windlesham, à Slough, mais est dispersé en trois bâtiments différents, a expliqué une porte-parole d'UCB.

L'entreprise, spécialisée dans les maladies neurologiques et immunologiques, a acquis le site en 2020. Un manoir du 18e siècle s'y trouve, il sera conservé et accueillera des bureaux. Le siège sera construit tout autour de ce manoir, sur la façade duquel a été apposée la plaque commémorative.

"Pour nous, cela veut dire beaucoup de faire partie de cette mission économique dont nous savons le programme chargé", a déclaré le CEO d'UCB, Jean-Christophe Tellier. Il a relevé la symbolique de cette mission, destinée à resserrer les liens entre la Belgique et le Royaume-Uni, alors que l'entreprise repose elle-même sur ces liens étroits.

Le ministre wallon de l'Économie a salué UCB comme "un exemple d'excellence scientifique combinée à une vision d'entreprise", soulignant la "collaboration fructueuse entre le monde académique et l'industrie, entre les autorités locales, régionales et fédérales, entre les scientifiques et les entrepreneurs. (...) Le regroupement de toutes ces parties prenantes dans un écosystème mondial a été un facteur clé" de la réussite du groupe.

L'innovation belge a permis au pays d'être le "deuxième exportateur de produits pharmaceutiques dans l'Union européenne, après l'Allemagne, et le deuxième pays en termes de nombre de brevets par habitant", a relevé le vice-président de la Wallonie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une