Accueil Culture Musiques

Neil Young, l’ouragan électrique

Alors que son nouvel album « Earth » ne sort que fin juin, Neil Young a entamé son « Rebel Content Tour » ce dimanche à Glasgow.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Peu avant 20h30, une voix féminine s’échappe des enceintes de l’Hydro, magnifique vaisseau qui sert de (grande) salle de concert à la ville de Jesus and Mary Chain et Teenage Fan Club. « Nous n’anticipons pas de situation d’urgence » nous dit la voix « mais si c’est le cas, nous vous demandons de suivre toutes les consignes de sécurité ». 90 secondes plus tard, l’apparition de Neil Young, seul sur scène, nous fait oublier cette drôle de période dans laquelle nous vivons. Neil tout de noir vêtu et plus fringant que jamais pour ses 70 printemps s’installe au piano. Dès la première note, le public exulte. « After the gold rush », pépite (c’est le cas de l’écrire) de l’album du même nom.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs