Accueil Culture Musiques

Reine Elisabeth: le talent n’a pas d’âge

La deuxième moitié des éliminatoires du concours Reine Elisabeth a commencé ce jeudi après-midi. Nos impressions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Mr. James Kim (Français, 28 ans)

En ce jeudi après-midi, il est déjà temps d’entamer la deuxième partie de cette semaine d’éliminatoires du concours Reine Elisabeth. Et c’est le Français James Kim, 28 ans, qui ouvre le bal avec la Sonate en sol majeur de Boccherini. Une œuvre qu’il interprète de manière élégante et fine, mais peut-être un peu précipitée sur la fin du troisième mouvement. Dans le « Grave » d’Ysaÿe, il propose une très belle approche des nuances avec un crescendo qui amène intelligemment la deuxième partie du morceau, avant de terminer avec une délicatesse extrême qui suspend presque le temps. Une délicatesse que l’on retrouve aussi dans Phantasiestück d’Hindemith où il se montre aussi capable d’une certaine explosivité pour déployer les multiples visages de cette œuvre. Un candidat élégant et délicat mais peut-être un peu discret.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs