Accueil Culture

Delaf: «Je voulais que le lecteur retrouve le Gaston de Franquin»

Marc Delaf ne s’était pas encore exprimé sur la reprise de Gaston. Il nous dévoile pour la première fois les secrets de fabrication des nouveaux gags sur lesquels il travaille depuis quatre ans. L’artiste québécois défend le bien-fondé de cette recréation décidée par Dupuis et à laquelle s’oppose la fille d’André Franquin.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 11 min

Marc Delaf, le créateur de la série à succès des Nombrils, œuvre à 5.500 km de Bruxelles. C’est depuis son atelier du Québec qu’il dessine, à sa manière, fidèle à son modèle André Franquin, les nouvelles gaffes de Gaston. Il ne s’était pas encore exprimé sur cette reprise contestée de l’antihéros le plus mythique du 9e Art. A titre exceptionnel, il a accepté de brancher la caméra de son ordinateur pour un entretien sans tabou sur Le Retour de Lagaffe , le nouvel album de Gaston à paraître le 19 octobre. Un retour qu’Isabelle Franquin, l’ayant droit du maître, conteste toujours devant la justice belge au nom de son père, disparu en 1997, et du droit moral.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par JASINSKI Sophie, vendredi 13 mai 2022, 9:18

    Pognon, pognon, pognon…

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs