Accueil Le livre

Ovidie: «Le porno est devenu la vraie vie»

L’ex-actrice porno décortique sur tous les fronts médiatiques l’influence de l’industrie pornographique. Penseuse du rapport au corps et des sexualités, elle s’adresse aux adolescentes dans « Tu n’es pas obligée… » pour decrypter les injonctions qu’elles subissent à propos de leur apparence et de leur sexualité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

Après Libres et Baiser après #Metoo, Ovidie, autrice et réalisatrice féministe, et Diglee, illustratrice, rempilent pour une troisième collaboration. Cette fois-ci, c’est aux adolescentes qu’elles s’adressent, celles qui sont « les cibles directes des injonctions sur le corps et la sexualité ». A mi-chemin entre le manifeste et le guide, Tu n’es pas obligée…, publié chez La ville qui brûle, décortique le rapport au corps, aux normes de beauté, à l’autre, aux sexualités, et aux codes de la pornographie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, vendredi 13 mai 2022, 17:46

    Ovidie et Diglee? Aucun intérêt sauf si on s'intéresse au porno féministe.

  • Posté par Montana Tony , jeudi 12 mai 2022, 20:54

    Diglee et Ovidie vous êtes des perverses remplis de complexes, qui veulent donner leur mal être aux autres, en tout cas tôt ou tard vous finirez par payer votre mauvaise influence envers les adolescents et enfants, vous êtes des choses et non des personnes.

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 15 mai 2022, 23:17

    Oui ... un peu comme les trolls de votre genre <Montana > Ha! Ha! Ha!

Aussi en Le livre

Critique Essai: un monde sans Moi est-il possible?

Nous vivons sous le règne du « tout à l’ego » mais il n’en a pas toujours été de même. Au Moyen-Age par exemple, comme nous l’apprend Vincent de Coorebyter dans son dernier essai, se définir comme un individu serait apparu comme une perversion…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs