Accueil Guerre en Ukraine

Dmytro Kuleba, ministre ukrainien des Affaires étrangères: «C’est le champ de bataille qui dicte les conditions de négociation»

Dans un entretien accordé à nos confrères de « Die Welt », le ministre ukrainien des Affaires étrangères explique, entre autres pourquoi la Russie n’est pas encore prête à entrer dans des négociations de paix.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 15 min

Dmytro Kuleba, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, s’étonne de voir des hommes politiques, qui ont été humiliés par Poutine, déclarer à présent ne pas vouloir humilier la Russie, comme c’est le cas du président français Emmanuel Macron. Et il évoque la maladresse persistante de Berlin en matière de livraison d’armes.

M. Kuleba, la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine dure depuis près de deux mois et demi. Depuis quelque temps, votre président et vous-même semblez convaincus que l’Ukraine peut gagner cette guerre. Qu’est-ce qui vous rend si optimiste ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 15 mai 2022, 22:58

    Entièrement d'accord avec l'article . Et c'est d'autant plus vrai que Poutine se moque éperdument de n'importe quel accords signés par lui-même ou ses prédécesseurs ! Relisez le fameux "Memorandum de Budapest" du 5 décembre 1994 et par laquelle, cette "Féd. de Russie" garantissait ; entre autre "l'intégrité territoriale de l'Ukraine" !!! >>> En conclusion; les Russes (et surtout Poutine) ne respectent un accord ... QUE SI CELUI QUI EST EN FACE A DE LA FORCE ! Point barre... sinon , ce n'est que du "papier chiotte" (expression de Vladimir Vladimirovitch; Trsar de toutes les Russies).

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, vendredi 13 mai 2022, 8:34

    L’Ukraine ne peut pas gagner cette guerre. Elle peut certes infliger des pertes énormes aux russes mais elle ne peut pas reprendre les territoires perdus en 2014, la Crimée notamment. Un jour il faudra discuter avec les russes, le timing sera dicté par le niveau d’acceptation des pertes par chaque camp.

  • Posté par Bertrand Christophe, vendredi 13 mai 2022, 12:17

    Tout dépend de ce que l’on entend par «  gagner cette guerre » . Si c’est le retour aux positions du 24 Février, ce n’est pas exclu du tout . Les ukrainiens subissent bien-sur des pertes importantes mais , à l’inverse des troupes russes , ils sont alimentés en matériel moderne et sont progressivement entraînés à leur maniement. L’offensive russe dans le Donbass, qui patine depuis maintenant 2 semaines pour des gains territoriaux minimes, donne une indication sur le niveau d’attrition et de fatigue des troupes russes . Les ukrainiens ont aussi pour eux la foi dans leur cause . Quoiqu’en pensent certains «experts« sur ce forum, je crois que le temps joue plutôt pour les ukrainiens , tant qu’on les alimente en arme . Il est assez symptomatique aussi que la Chine ne fasse absolument rien pour aider la Russie . Après , vous avez raison, il faudra négocier quelque chose qui permette de sauver la face

  • Posté par Bertrand Christophe, vendredi 13 mai 2022, 11:42

    C’est hallucinant cette propagande venant de Budapest

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 13 mai 2022, 11:01

    C’est complètement hallucinant que l’on perpétue l’idée que l’Ukraine peut gagner sans engagement d’autres armées à ses côtés. Elle en est déjà réduite à l’etat de guerrilla pick-up avec des mecs qui shootent n’importe comment au Javelin sur des plateaux de camionnettes, la dernière tentative de reprendre l’Ile aux serpents a tourné au désastre et je vois passer sur des chaînes Telegram des trucs vraiment très alarmants où on envoie des filles, dès quasi-enfants soldats et des mecs de 60 ans engagés dans la « défense territoriale » affronter une armée régulière alors que ces gens n’auraient rien à faire là. C’est criminel. On pense ce qu’on veut des Russes mais on ne doit pas encourager ça. Et â côté de ça les Russes ne cessent de poster des vidéos où on les voit récupérer par stock entiers des armes occidentales qu’ils ont saisies apparemment sans grand effort et dont, eux, sauront se servir parce que ce sont des pros. Soit on intervient activement, soit on coupe le robinet pour provoquer l’armistice car là ça tourne à la boucherie et on ne doit pas perpétuer ça pernicieusement. Il parle sans doute bien ce Monsieur mais manifestement son pull est bien propre et c’est pas lui qui risque de se faire descendre comme un lapin. Pour rappel, les Russes eux-mêmes ne sont pas contre une adhésion à l’UE, c’est plutôt au sein de l’UE qu’il y a des réticences et pas chez les usual suspects comme Orban, justement. À quel jeu joue-t-on?

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs